HomeTest et conseilsUne simulation de conduite virtuelle sans équivalent en Europe

Une simulation de conduite virtuelle sans équivalent en Europe

L’ébriété, la somnolence et l’inattention sont incompatibles avec la conduite. Pour le prouver, le travail de prévention mené par « Au Volant Jamais » (AVJ) a recours à des technologies de pointe. Il suffit de prendre place dans le nouveau simulateur de conduite, unique en son genre en Europe, pour s’en convaincre : quand on conduit, il faut avoir les idées claires.

La conduite d’un véhicule fait appel aussi bien aux capacités physiques qu’intellectuelles. La consommation d‘alcool, de substances illégales ou de médicaments, la distraction et la fatigue sont des facteurs majeurs de risque sur la route. C’est ce que montrent les statistiques du Bureau de prévention des accidents. L’inattention, la distraction et l’alcool figurent parmi les principales causes d‘accidents sur les routes de Suisse pour l’année 2017. Lors d’une étude représentative commandée par AVJ, une personne sur trois a par ailleurs indiqué qu’il lui était déjà arrivé au cours des 12 derniers mois de conduire alors qu’elle se sentait trop fatiguée pour cela. La prévention sur ce thème est donc essentielle.

Les nouvelles technologies au service de la prévention
Le nouveau simulateur de conduite d‘AVJ illustre de manière saisissante les risques encourus quand on prend le volant sans être en pleine possession de ses moyens. Le casque de réalité virtuelle restitue parfaitement les conditions de la conduite réelle : la personne se trouve au coeur de l’action et détermine elle-même où se pose son regard. Soudain, un enfant s’élance sur la chaussée. Il s’agit de réagir correctement face à ce risque et aux autres dangers de la vie quotidienne. Le casque est capable de simuler l’influence de la fatigue, de l’inattention ou de l’absorption de substances sur les capacités à conduire. En mode d’ébriété, par exemple, les réactions sont ralenties. La vision est floue et restreinte sur les côtés par l’effet de tunnel. Le sens de l’équilibre est perturbé, ce qui gêne les sensations au volant.

Rien ne remplace l‘expérience individuelle
La conduite dans le simulateur constitue une expérience marquante qui ne s’oublie pas de sitôt. Grâce à cet instrument d’un nouveau genre, AVJ touche l’ensemble des usagers de la route motorisés. Toutes les personnes intéressées sont invitées à prendre part à des mesures de prévention dans les écoles professionnelles et les lycées, dans le monde du travail, dans la vie associative ou encore lors d‘expositions et de salons. « Notre but est que les gens se rendent compte par eux-mêmes de l’incompatibilité totale entre la conduite et l’ingestion de substances, la fatigue ou l’inattention, explique Chantal Bourloud, directrice d‘AVJ. Nous incitons à s’interroger sur son propre comportement et nous donnons des conseils pour rentrer chez soi en toute sécurité – le tout sous une forme attrayante. » Ce travail de prévention axé sur l’expérience s’appuie sur des souvenirs positifs plutôt que sur des discours moralisateurs afin d’amener les personnes concernées à se conduire de manière responsable. Ivre, assoupi ou distrait ? – Au volant, jamais.

Contact / informations
Au Volant Jamais, Chantal Bourloud, directrice AVJ
044 360 26 00, 079 317 06 30, chantal.bourloud@amsteuernie.ch