HomeTechnologiePour qu’un trajet en voiture ne se transforme pas en une partie de glisse

Pour qu’un trajet en voiture ne se transforme pas en une partie de glisse

Les Suisses l’aiment autant qu’ils le détestent: l’automne et sa météo variable, un mélange de chauds rayons de soleil, de nuages noirs et de précipitations torrentielles. «C’est justement pour cela que les conducteurs ont autant de mal à évaluer correctement la chaussée», déclare Kevin Jung du service client technique de Continental. Cet expert en pneus explique ce à quoi les conducteurs doivent veiller vers la fin de l’année.

 

Le changement, c’est en octobre

    La surface de contact d’un pneu avec la chaussée est de la taille d’une carte postale. Kevin Jung utilise cette comparaison pour montrer que seul le profil particulier des pneus hiver est en mesure d’offrir la sécurité nécessaire sur des routes gelées ou mouillées. La règle «de O à P» s’applique: d’octobre à Pâques, seuls des pneus hiver doivent être utilisés. Le spécialiste des pneus recommande également vivement aux conducteurs de prendre rendez-vous auprès d’un atelier de montage de pneus suffisamment à l’avance. Ainsi, ils n’auront pas à attendre et s’éviteront des surprises en cas de soudaine vague de froid.

 

En dessous de 7 degrés, les pneus été n’adhèrent plus

    Les conclusions d’une enquête réalisée par l’institut d’étude de marché GfK pour le compte de Continental sont préoccupantes puisqu’un conducteur sur sept passe trop tard aux pneus hiver. La plupart d’entre eux sont certes conscients que des pneus résistants au froid hivernal sont nécessaires sur la neige et le verglas, mais ils sont nombreux à ignorer que les pneus hiver procurent un avantage décisif en matière de sécurité dès que la température passe en dessous de 7 degrés. Kevin Jung explique que seuls les pneus hiver, dont le mélange de gommes est élastique et reste flexible dans le froid, offrent une bonne adhérence dans les situations extrêmes se produisant durant les jours très froids d’hiver.

 

Vérifier la profondeur du profil et changer à temps

    Selon la loi, la profondeur du profil ne doit jamais être inférieure à 1.6 millimètre. Continental recommande de changer de pneus dès 4 millimètres. Kevin Jung insiste sur le fait qu’au-dessous de cette limite, les propriétés hivernales classiques décroissent fortement. Il considère qu’il est important de ne pas économiser sur ce genre de choses: «C’est justement lorsque les conditions de visibilité sont mauvaises, en cas de chute de neige ou même de verglas que chaque mètre de distance de freinage compte.»/ul>
     

    Repérer le symbole du flocon de neige pour bien choisir ses pneus

      De nombreux conducteurs se repèrent au marquage M+S (mud and snow, ce qui signifie boue et neige) pour acheter leurs pneus hiver. Toutefois, ces pneus n’offrent pas une tenue de route adaptée aux conditions hivernales. Selon les recommandations de Kevin Jung, pour être sûr de vraiment acheter un pneu hiver, il faut s’assurer que le pneu en question porte sur son flanc le symbole du flocon de neige et faire son choix en fonction des tests pneumatiques et des conseils prodigués par le revendeur.